Campagnes d’interpellation et d’action

Vigiles pour la Terre – Temps pour la Création

Quoi : Projet éco-spirituel artistique (né lors de la COP21) pour accompagner notre conversion écologique par  la prière, la méditation, le silence, la musique…, sous la forme d’une boule de terre lumineuse entourée de bougies à poser dans un lieu choisi.
Pourquoi : Pour apporter notre soutien, tous ensemble dans l’invisible, à la transformation à l’œuvre dans le monde, et pour poser un acte simple, concret et accessible à chacun.
 : Dans toutes les églises qui le souhaitent, mais aussi les mosquées, les synagogues, les centres spirituels… ou tout autre lieu permettant le recueillement.
Quand : Durant le temps pour la Création du 1er septembre au 4 octobre.
Qui : Toutes les personnes désireuses d’apporter leur soutien spirituel, croyants et non croyants.
Comment : Se poser autour de la Terre pour prier, méditer, faire silence… seul ou à plusieurs. 

A vous de jouer !

Décorer une grande terre (boule chinoise en papier de 80 cm de diamètre trouvée en magasin de bricolage) aux couleurs de la terre. Poser la dans le lieu choisi et illuminer la de l’intérieur à l’aide d’une petite lampe (pas une bougie). Poser des bougies ou luminions, comme autant de Vigiles de lumière, autour de la Terre. Installer des coussins et petits bancs pour permettre aux personnes de se recueillir autour de la terre. Un petit arbre symbolique pourra être « planté » pour permettre aux personnes d’accrocher des vœux pour la COP21. Arbre à prière.

Quelques “Vigiles pour la Terre” en place dans différents lieux:

 

 


Proposition de Carême 2018
 Carême IN&OUT

Table solidaire

Nous avons souvent l’habitude de nous concentrer sur un seul aspect de notre engagement ; soit en direction de notre développement personnel ou spirituel, soit en direction de l’amélioration du monde, oubliant souvent que cela va de paire.

Ayant écrit plusieurs guides sur les gestes écologiques, il m’est arrivé un jour de me demander et moi, à l’intérieur, qu’est-ce que cela faisait d’éteindre la lumière de la salle de bain… Et là, un grand chamboulement a commencé. J’ai imaginé que chaque éco-geste à l’extérieur de moi avait une incidence à l’intérieur de moi, et inversement… Éteindre la lumière devenait un plaisir et me nourrissait. Ne voyant plus l’écologie comme une contrainte, j’en venais à répéter le geste spontanément, pour me faire du bien. Ainsi est venue cette culture du “Bon pour soi & Bon pour la terre” qui ne m’a plus quittée.

Aujourd’hui, à l’occasion du Carême qui début le 14 février, j’avais envie d’appliquer ce “jeu” à cette période de 40 jours. C’est vrai que cela peut paraître un peu long, mais cela vaut la peine de tenter.

Première semaine de carême – Sous le signe de l’amour

Mercredi 14 février
mercredi des Cendres pour les  chrétiens, et Saint-Valentin sur le calendrier commercial. Comment concilier les deux? D’un côté, la recherche d’intériorité, d’humilité, de sobriété à travers le jeûne et la prière… de l’autre, addiction au diktat de la publicité et encouragement à la consommation… A moins, que l’Amour, expurgé des ses contraintes mercantiles et faux-semblants… puisse permettre de faire le lien!

IN&OUT –  Je jeûne pour offrir mon être et mon désir de me relier profondément à la démarche de carême de l’intérieur, dans la conscience de mon lien d’amour avec toutes les personnes et toutes les créatures; celles qui me sont proches (famille, amis, voisins…), celles qui sont plus lointaines, celles qui sont seules (célibataires, personnes âgées, personnes malades) et celles qui ne “comptent habituellement pas” à mes yeux.  Pourquoi pas, passer un coup de fil à une personne que vous aimez, ou que vous n’aimez pas (cela aura encore plus d’effets)!

Jeudi 15 février
OUT –
  je sors dehors pour observer les plus petits des animaux, fourmis, araignées, vers de terre … et reconnaître leur dignité propre et leur droit à l’existence au côté de l’existence de tous les êtres.
IN – Intérieurement, je contacte la part délaissée, brimée, ignorée en moi, dont je ne me vante généralement pas et je l’arrose avec une pluie de bonnes pensées.

Vendredi 16 février
OUT – Je sors faire un câlin aux arbres et je leur témoigne ma gratitude pour leur  présence et les bienfaits qu’ils apportent…
IN– de même, je prends le temps d’observer en moi une qualité maîtresse, quelque chose qui me porte, me structure et dont je peux être fière … et je l’honore par un remerciement ou une pensée bienveillante.

Samedi 17 février
IN&Out – Tiens, c’est l’anniversaire de ma mère! J’offre un cadeau à un proche, mais au lieu d’acheter un objet industriel, je le fabrique avec amour et conscience avec des matières de récupération ou des matières naturelles.

Dimanche 18 février
OUT- Je prends soin de la terre en évitant de la labourer ou de la retourner en profondeur pour ne pas violenter l’organisation naturelle des micro-organismes en train de se mettre en place …
IN- en même temps, j’accepte de ne pas bousculer ma terre intérieure en train de s’auto-organiser dans sa guérison naturelle de chaque instant. J’accepte la totalité de mon être (parts sombres et parts de lumière) dans un même élan d’amour.

Lundi 19 février
OUTJe ne jette pas mes déchets, mes mégots, mes détritus dans la rue, et je ne fais pas porter le poids de leur “disparition” par les autres (collectivité, balayeurs, tiers-monde, Bure…). Je tente de recycler ce qui peut l’être, de réutiliser, de donner, de composter.. et surtout de faire attention à mes actes de consommation (vrac, seconde main etc…)…
IN- en même temps, je prends conscience de l’importance de ne pas balancer mes détritus émotionnels sur les autres, ou de leur faire subir mes tensions intérieures.

Mardi 20 février
OUT-
 Je retiens ma main de couper une branche de mimosa et je prends le temps de l’admirer et de la sentir…
IN- en même temps, je laisse s’épanouir mes mimosas intérieurs, petites boules de soleil, d’intuition et de créativité qui fleurissent à chaque instant à l’intérieur de moi.

Deuxième semaine de carême
Sous le signe de la pauvreté/sobriété

Mercredi 21 février
OUT- 
J’économise  de la matière première et de l’argent sur mes achats impulsifs
IN-
 Je dépense sans compter mes trésors intérieurs et les partage avec les autres.

Jeudi 22 février
OUT- Je décide de ne plus rien acheter de neuf durant la carême, et éventuellement si je le peux je relève le défi ”rien de neuf”  de l’ONG “zéro waste”  sur toute l’année 2018!
IN- J’en profite pour faire un peu de ménage intérieur, en recyclant mes “mauvaises habitudes” et en arrosant les “bonnes” graines qui ne demandent qu’à pousser.

Vendredi 23 février
IN&OUT-
 Je transforme mon jeûne de nourriture en jeûne d’attitudes négatives sur le modèle de ce que nous a proposé le Pape François l’an passé:

”Jeûnez de mots offensants et transmettez seulement des mots doux et tendres.
Jeûnez de colère et remplissez-vous de douceur et de patience.
Jeûnez de pessimisme et soyez optimiste.
Jeûnez de tristesse et d’amertume, et remplissez votre cœur de joie.
Jeûnez d’égoïsme, et équipez-vous de compassion pour les autres.
Jeûnez d’impiété et de vengeance, et soyez remplis d’actes de réconciliation et de pardon.
Jeûnez de mots et équipez-vous de silence et de la disponibilité à écouter les autres”.

Samedi 24 février
IN&OUT- Je reçois la nourriture de ce jour dans la conscience de ce que je mange et de la relation que cela implique avec les autres plus pauvres sur cette terre, et les générations futures. Comment ma nourriture contribue -ou pas, au bien-vivre des autres?

Dimanche 25 février
OUT- J’évite de gaspiller les trésors matériels que m’offre la terre (nourriture, vêtements, objets…) en les recyclant, réutilisant, donnant, partageant…
IN- Je me libère peu à peu de mes addictions dans le don de moi-même et la légèreté retrouvée.

Lundi 26 février
OUT – Je fais le ménage de tout ce qui est inutile chez moi (par exemple, tout ce  que je n’ai pas utilisé ou porté depuis un an). J’offre les plus beaux cadeaux à des amis, je propose les belles choses en zone de gratuité, ou je poste sur donnons.org ou dépose chez Emmaus…
IN – Je prends conscience des zones intérieures où j’exerce trop de puissance et de volonté propre. J’analyse les parties où mon petit moi prend trop de place, et je tente de soigner les blessures qui sont derrières.

Mardi 27 février
OUT – J’accepte de regarder en face la pauvreté dans le monde et autour de moi. Je peux proposer à d’autres dans le besoin, comme baume, l’argent que j’économise par mon mode de vivre sobre. 
IN-  J’accepte avec bienveillance de regarder mes propres zones de pauvreté, de les “embrasser” avec compassion comme le propose Tich Nhat Hanh   et de les apaiser avec douceur.  

Troisième semaine de carême
Sous le signe des “Economies d’énergie” 

Mercredi 28 février
OUT – J’enlève une ampoule électrique dans une pièce où je suis souvent comme rappel de mon engagement.
IN-  J’allume ma lumière intérieure et attise la flamme en la nourrissant d’attention, de confiance et d’amour.

Jeudi 1er mars
OUT – Je réduis mon usage de la voiture. Je réfléchis à mes déplacements pour optimiser son usage et je m’organise pour vivre une journée sans voiture par semaine.
IN- Je ne m’agite pas dans tous les sens, et je tâche de m’inquiéter moins pour les choses inutiles. Quand je suis stréssée ou pressée, je pratique la marche méditative (2 pas à l’inspir, 3 pas à l’expir).

Vendredi 2 mars –
OUT –
Je mets un couvercle sur la casserole pour dépenser moins de combustible.
IN- 
Je mets un couvercle sur mes mauvaises pensées et les laisse se transformer en vapeurs positives.

Samedi 3 mars
In&Out –
 Et si on faisait Shabat, en évitant d’utiliser des appareils électriques, la voiture, les portables, l’ascenseur, la télévision de robot électro-ménager… pour privilégier la contemplation de la nature, la marche à pied, le temps simple entre amis, la partage en famille….

Dimanche 4 mars
Out – J’éteins toutes les veilleuses (ordi, télé…), je débranche le wifi et le portable (ne serait-ce que la nuit), je réfléchis avant de cliquer sur un bouton de recherche sur internet ou d’envoyer un sms de plus et je me protège des mauvaises ondes électromagnétiques.
IN- J’évite de râler pour rien, de rentrer dans des disputes, de nourrir la séparation et je cherche plutôt à apaiser qu’à allumer le feu et j’envoie de bonnes ondes.

Lundi 5 mars
OUT-
Je ne fais bouillir ma bouilloire électrique qu’une fois par jour et je conserve l’eau dans un thermos pour me faire le thé ou le café dans la journée.
IN– Je m’organise pour faire les choses les unes après les autres en discernant entre les choses importantes et les choses urgentes, celles que je peux faire moi et celles que je peux déléguer ou remettre à plus tard. J’optimise mon temps de concentration pour travailler efficacement sans parasitage et je libère du temps pour la détente.

Mardi 6 mars
OUT –
Je mets un pullover au lieu de monter le chauffage. Je privilégie de rester dans une seule pièce chauffée plutôt que de chauffer toutes les pièces de la maison. Je bouge mon corps pour le réchauffer.
IN– Je mets une protection face aux sollicitations extérieures qui mangent mon énergie (publicité, informations télévisées, mauvaises news à la radio, ragots, rumeurs….) et je cultive mon feu intérieur, ma confiance, ma ligne de vie … en cherchant à éviter les actions qui ne sont pas en cohérence avec cela.

Quatrième semaine de carême –
sous le signe des vacances…

IN&OUT – Je prends du temps pour moi… C’est ce que j’ai fait 😉

Cinquième semaine de carême sous le signe “transformer les déchets en trésors”

Lundi 12 mars

OUT– Je répertorie les outils que j’ai en ma possession et je les  propose au partage et au prêt à mes voisins. Pour ce faire, je peux imprimer les autocollants proposés par les écolohumanistes et les coller sur ma boite aux lettres.
IN– J’apprends à m’ouvrir aux propositions des autres, à accepter de partager des points de vue différents, à m’enrichir de la culture des autres…

Mardi 13 mars

Out – J’achète mes objets en seconde main, en friperie ou les découvre en zone de gratuité….
IN
– Je choisis de recycler mes émotions négatives et de réutiliser leur énergie de façon constructive.

Mercredi 14 mars

Out – Je choisis de ne rien acheter de ce qui contient du plastique, source de grandes pollutions. Je prends un sac à dos pour aller faire mes courses, de petits sacs en tissus pour mettre mes aliments en vrac et mes Tupperware maison pour les denrées fraiches…
IN – Je prends conscience de la dimension imputrescible de mes pensées négatives et j’évite de les nourrir.

Jeudi 15 mars

OUT– J’envisage de faire du ménage chez moi et de donner à ceux qui en auraient besoin tout ne m’a pas servi depuis un an.
IN – Je fais le tri entre mes veilles habitudes un peu figées et celles qui me conduisent vers plus d’ouverture et de vitalité.

Vendredi 16 mars

OUT– Au lieu de jeter un objet, je cherche à voir quelle est sa valeur et si je peux le réutiliser, le costumiser, le rendre beau….
IN- Au lieu de rejeter des personnes qui n’ont pas belles apparences ou  qui sont différentes, je me laisse une chance de  voir en eux la lumière et la beauté. Idem, pour moi, je m’accepte telle que je suis avec mes parts d’ombre.

Samedi 17 mars

OUT– Pour moins jeter, je prends le soin et le temps de discerner mes vrais besoins de consommation et de fait, j’apprends à acheter de façon plus raisonnée.
IN- je cherche à discerner mes vrais besoins (d’amour, de reconnaissance, de sens…) et à leur donner satisfaction dans la mesure du possible. Ainsi, j’aurai moins tendance à compenser par des achats compulsifs.

La suite, la semaine prochaine…