• L'association

    AnimaTerra est une vision, un mouvement, un élan, une association, un lieu de vie… en émergence ayant pour objectif de sensibiliser à une approche spirituelle de l’écologie et de nous reconnecter concrètement à la Terre et au Vivant sous toutes ses formes.
    AnimaTerra est née d’une recherche à la zone d’intersection entre écologie et spiritualité et se nourrit de la rencontre de personnes animées par cette même conviction que ce n’est que par un retournement complet de notre être que nous pourrons porter réponses aux défis de notre temps.
    Pour répondre à ces enjeux de façon globale, AnimaTerra offre une diversité de chemins et une palette d’outils propres à réveiller et nourrir notre « sens de la vie » dans des champs d’exploration qui se complètent mutuellement (éducation, santé, alimentation, corps, esprit, art…).

    AnimaTerra est une association laïque, ne se rattachant pas à un cadre religieux donné, qui puise son inspiration à différentes sagesses du monde, et en particulier à la vision de François d’Assise et d’autres précurseurs (voir la liste des inspirateurs ci-dessous!)

    AnimaTerra souhaite se développer de façon organique, à petits pas même si la vision qui la sous-tend est large, en prenant appui sur ce qui existe déjà (les lieux, les activités, les personnes ressources….) tout en donnant la latitude à ce qui advient de façon naturelle et aux personnes qui souhaitent rejoindre le projet et porter de façon autonome le secteur qu’ils désirent développer. Chacun-e est bienvenu pour prendre part au projet à petite ou grande échelle et proposer une gestion autonome de son propre secteur (ex. culture des plantes médicinales sur le site pour une tisanerie, ateliers pour les enfants, ateliers de danse etc…)

    Le siège social de l’association se situe à l’Ile aux Moines dans le Morbihan où une oasis ressource est en train de voir le jour. Pour accéder aux statuts de l’association qui a la particularité de proposer une gouvernance collègiale (sans Présidence), cliquer sur: Statuts AnimaTerra VF

    Les inspirateurs:

    • François (le Saint et le Pape)
    • Michel-Maxime Egger (co-fondateur d’AnimaTerra)
    • Jean Bastaire
    • Pierre Teilhard de Chardin
    • Pierre Rabhi (parrain d’AnimaTerra)
    • Jean-Marie Pelt
    • Lama Denis Rimpoche….

    Qui sommes-nous ?

    Ce projet est porté par Christine Kristof, écojournaliste, co-auteure de l’ouvrage « Ecologie et spiritualité : la rencontre » (Ed. Yves Michel), cofondatrice du Réseau des Ecosites sacrés, cofondatrice de Chrétiens Unis pour la Terre, militante engagée, parfois méditante, rédactrice en chef de la revue Présence…
    Elle est accompagnée pour ce projet par Michel Maxime Egger, éco-théologien et sociologue, responsable d’un laboratoire de la transition intérieure en Suisse, auteur de plusieurs ouvrages, dont «La Terre comme soi-même », et animateur du site www.trilogies.org. Tous deux sont fortement engagés sur ces questions depuis 2004, date du colloque « Ecologie et Spiritualité » organisé à l’institut bouddhiste Karma Ling, qui a consolidé une démarche holistique de croisement des traditions spirituelles et des différentes disciplines sur ces questions. Le projet AnimaTerra a pour vocation de mutualiser les ressources existantes et de s’ouvrir par la suite à toutes les personnes partageant cette vision.

    Dans les Statuts AnimaTerra un soin a été porté à l’élaboration d’une proposition permettant l’investissement des personnes à divers degrés et de façon progressive (sous l’image de cercles concentriques de diverses couleurs. Chacun peut choisir de rejoindre l’association dans un des cercles (sauf le 1).

    Les parrains – Pierre Rabhi et Olivier Moulin Roussel

    Texte de soutien et de parrainage de Pierre Rabhi: « Il est parfois déconcertant de constater que les difficultés majeures auxquelles l’Humanité a à faire face s’accompagnent d’une surdité chronique : peur, indifférence, fatalité, impuissance déclarée… Ainsi, par exemple, émerge et prend de l’ampleur la peur de manquer de pétrole et d’énergie mais aussi d’eau. Le danger considérable concernant la sécurité alimentaire dont ces deux pénuries seront les causes semble tout à fait occulté. Cette pénurie dont souffrent déjà atrocement les damnés actuels de la planète ne peut que s’étendre.

    Les chiffres des différentes institutions internationales sont extrêmement alarmants. Si l’on ajoute l’érosion accélérée des sols, les 60% de perte de la biodiversité en quelques décennies, la disparition des petits paysans, l’accroissement des villes qui consomment de la nourriture sans contribuer à la produire, nous avons ainsi tous les paramètres négatifs réunis pour affamer le monde.
    Les biens vitaux ne bénéficiant pas de réglementation intelligente pour leur sauvegarde sont usurpés par une minorité humaine pour être dissipés, dénaturés au préjudice du vaste genre humain.
    Dans ce contexte, des solutions fausses et dangereuses s’imposent, mystifient les consciences. Il est toujours trop tard et jamais trop tard. Le temps est vraiment venu d’être à l’écoute de l’intelligence universelle. Nous le devons à nous-mêmes et aux autres êtres qui vont nous succéder sur cette merveilleuse terre sacrée. C’est ce que propose Anima Terra, en souhaitant rassembler écologie et spiritualité, relier les personnes partageant les mêmes valeurs, éduquer, expliquer, partager, éco-créer, tisser des liens entre les lieux et sites déjà existants. C’est pourquoi, aux vues des enjeux cruciaux d’aujourd’hui, je souhaite apporter tout mon soutien à cette initiative concrète, porteuse d’espoirs. »


    Pierre Rabhi – Montchamp – octobre 2017

    Olivier Moulin Roussel – son texte de soutien à venir

    Les cercles et les membres

    Les membres d’AnimaTerra se répartissent en plusieurs cercles concentriques

    Voir le graphique Cercles des membres

    1. Le cercle blanc, composé des membres fondateurs, Christine Kristof et Michel Maxime Egger. Ceux-ci sont garants du maintien des objectifs de l’association et du respect de ses valeurs et disposent pour cela d’un droit de veto absolu, applicable dans toutes les décisions de l’association. Ce droit est inaliénable même pour des décisions les concernant.
    2.  Le cercle orange qui représente le cercle des membres actifs (comprenant les fondateurs et ceux et celles qui animent ou mettent leurs compétences et leurs connaissances au service de l’association (bénévoles, salariés…) de façon évidente ou régulière.
    3. Le cercle jaune composé par les membres fraternels – adhérents, amis et personnes qui participent aux activités de l’association de façon ponctuelle ou à distance, et qui la soutiennent
    4. Le Cercle bleu composé des personnes intéressées qui souhaitent recevoir les nouvelles sans participer.
    5. + deux autres cercles associés qui font la jonction à divers niveaux avec les cercles précédents : 

      Les membres des cercles associés peuvent indifféremment être ou non membres des catégories décrites en 2) 3)4) ou 5).

      • Le Cercle violet ou Cercle des sages, qui a une vocation de consultation et d’orientation, donne son avis au Conseil Collégial.
      • Le Cercle vert ou Cercle des partenaires (parrains, membres d’honneur, bienfaiteurs…). Le statut de membres partenaires est soumis à la validation du Conseil Collégial.
    Tous Les Articles
    ×